Devenir conducteur de machines et materiels agricoles,ETA et CUMA .Un métier d'avenir.

 

Le métier de conducteur d'engins d'agricoles


Le conducteur d’engins agricoles part le matin avec sa machine aujourd’hui équipée d’une cabine super luxe, climatisée, direction assistée… des engins où on est aussi à l’aise que dans sa voiture malgré leur taille imposante. Le plus souvent seul face à ses clients agriculteurs, il doit être très autonome. Il doit conseiller ses clients sur les semis, le fumier, les récoltes… et se débrouiller pour entretenir les machines et réparer les petites pannes mécaniques. Les qualités nécessaires pour exercer ce métier ? Autonomie, aimer la mécanique et l’agronomie et surtout bien connaître le monde agricole explique M. Taligot, chef d’une entreprise d’engins agricoles.

Sa mission
   
  Le conducteur d'engins agricoles réalise, sur consigne de son responsable hiérarchique, les travaux des sols pour le compte d'agriculteurs. Il est chargé de conduire avec précision le matériel qui lui est confié dans l'objectif de réaliser la prestation commandée par l’agriculteur (labour, semis, récolte ...).
   
   
  Ses activités
   
  Prise des consignes et préparation du matériel
  Le conducteur d'engins agricoles prend connaissance des consignes et du planning des chantiers à réaliser auprès de son supérieur hiérarchique.
Il vérifie et prépare le matériel adapté au travail programmé chez l'agriculteur.
   
  Conduite des matériels agricoles
  Après s’être renseigné auprès de l’agriculteur sur les travaux à réaliser, il prépare et règle son matériel en fonction des opérations programmées et des données agro-climatiques.
Il prépare le sol en apportant les fertilisants nécessaires avant d'exécuter les labours.
Il effectue les semis et réalise tous les travaux mécanisés nécessaires au bon développement des cultures : traitements phytosanitaires, binage, apport d'engrais.
Il procède à la récolte des cultures (céréales, fourrages, légumes...).
Il contrôle son travail en permanence, respecte les règles de sécurité, réalise les éventuelles corrections nécessaires de réglages et fait face aux imprévus dans le respect de son planning.
Toutes ces activités sont réalisées à l'aide de matériels attelés à un tracteur (charrue, semoir...) ou d'engins auto-tractés (moissonneuse-batteuse, ensileuse...).
   
  Contrôle et entretien courant
  Avant d’aller sur les chantiers, le conducteur d'engins agricoles contrôle son matériel (contrôle des niveaux, vérification des points de sécurité).
Sur les chantiers, il diagnostique et répare les pannes simples pour pouvoir terminer le travail en cours.
Il assure l'entretien courant et le nettoyage des matériels de façon régulière.
   
   
  Conditions d’exercice
   
  Le conducteur d'engins agricoles travaille dans une Coopérative d'Utilisation de Matériel Agricole (CUMA) ou dans une Entreprise de Travaux Agricoles (ETA) ou encore dans une exploitation agricole spécialisée en grandes cultures. Il travaille en toutes saisons, seul ou en équipe. Les périodes de semis et de récolte sont des périodes de forte activité ; elles sont entrecoupées de périodes plus calmes. La période hivernale est souvent consacrée à l'entretien du matériel. Certaines CUMA ou ETA élargissent leurs activités au domaine rural ou forestier (entretien des haies, élagage, entretien de forêts).
   
   
  Qualités requises
   
  Le conducteur d'engins agricoles doit maîtriser la conduite des engins agricoles couramment utilisés dans sa région. Il doit disposer de connaissances techniques sur l’ensemble de ces matériels pour comprendre leur fonctionnement et être en capacité d'effectuer leurs réglages. Il doit maîtriser les bases de la mécanique agricole pour être en mesure de réparer des pannes légères et d'assurer l'entretien courant des matériels. Par ailleurs, des connaissances en agronomie lui sont nécessaires pour apprécier la qualité des sols, la maturité des plantes, réaliser les opérations de fertilisation, de semis ou de récolte.
Pour se réaliser pleinement dans ce métier, il est souhaitable d’avoir une bonne condition physique, de la rigueur, un bon sens de l'observation et de l'organisation. Il faut aussi savoir communiquer, analyser un problème, prendre des décisions et travailler en autonomie.
   
   
  Formations       ( lieux de formation à la conduite et l'entretien d'engins agricoles en Bretagne ICI )
   
  Le niveau de formation minimum pour s’installer et bénéficier des aides financières à l’installation est le niveau IV (BAC agricole ou diplôme agricole équivalent sauf CS).
   
  Formation initiale
  CAPA Production agricole, utilisation des matériels agricoles, spécialité productions végétales
BEPA Agro-équipements
BEPA Conduite des productions agricoles, spécialité productions végétales
BPA Machinisme, spécialité conduite et entretien des machines agricoles
Bac Pro Agro-équipements
Brevet Professionnel Agro-équipements
Bac Pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole, spécialité productions végétales

 Formation continue
  CAPA Production agricole, utilisation des matériels agricoles, spécialité productions végétales
BPA Machinisme, spécialité conduite et entretien des machines agricoles
BP Agro-équipements
Bac Pro Agro-équipements
Bac Pro Conduite et gestion de l’exploitation agricole, spécialité productions végétales
CS Tracteurs et machines agricoles, utilisation et maintenance
   Emplois et évolution professionnelle
   
  Employeurs potentiels et bassins de recrutement


  Les Entreprises de Travaux Agricoles (ETA) et les Coopératives d'Utilisation de Matériel Agricole (CUMA) sont les principaux employeurs de conducteurs d'engins agricoles.
Certains postes sont également proposés dans les exploitations agricoles spécialisées dans les grandes cultures.
En Bretagne, les emplois sont répartis sur l'ensemble du territoire. Les emplois proposés directement en exploitations agricoles sont relativement rares dans la région mais sont plus fréquents dans des régions comme le Centre ou la Haute-Normandie. Les emplois saisonniers occupent une place non négligeable des offres d'emplois de ce secteur. Le travail saisonnier permet de parfaire une expérience professionnelle et d’intégrer une entreprise pour un emploi à temps plein.
   
  Evolution professionnelle
  Le conducteur d'engins agricoles, après une expérience confirmée, peut obtenir la responsabilité de la gestion d'un parc de matériels agricoles dans une CUMA ou une grande exploitation. Il peut également être chargé des relations avec les entreprises agricoles chez un concessionnaire de matériels agricoles. Dans le secteur commercial, il pourra exercer des fonctions de démonstrateur, vendeur ou représentant au sein d'une société de construction de matériels. Il peut enfin envisager d'être formateur dans un centre de formation professionnelle ou chef d'entreprise de travaux agricoles après une formation complémentaire.
   
   
  Les métiers connexes
   
  Concessionnaire en matériels agricoles, commercial en matériels agricoles, réparateur de matériels agricoles, fabricant de matériels agricoles, conseiller en machinisme agricole.

 

massey 7490

Webmaster du site: C T

- cheap6 - sale9